le Mot du Maire 2015

Mesdames, Messieurs, chers amis,

Le 16 janvier, nous avons honoré nos anciens maires : Michel puis Patrick et Alain. Ce fut pour moi un moment d'émotion car j'ai eu le plaisir de travailler avec eux. Je les remercie en votre nom à tous. (Vous trouvez le compte rendu à la suite de cet éditorial).

Entre mélancolie et espérance :

Après de multiples rebondissements, Jâlons a rejoint définitivement la Communauté d'Agglomération Cité en Champagne (CAC). La Communauté de Communes de Jâlons (CCJ) n'existe plus.  Merci à Daniel Collard et à son équipe qui ont administré notre communauté en "bon père de famille", avec bon sens et bénévolement.

J'ai accepté le poste de vice-Président de la CAC et nous avons participé activement à la mise en place de la nouvelle gouvernance. Je peux vous assurer que nos discutions ont toujours été loyales et positives.

Je remercie très sincèrement les élus avec qui nous avons négocié objectivement dans un esprit "gagnant-gagnant".

Cette nouvelle situation à 38 communes, si elle est naturellement plus difficile à gérer, doit nous apporter de nouveaux services.

Déjà, dans l'organisation des nouvelles activités périscolaires, nous avons eu recours aux services de la CAC que je remercie car seuls, nos enfants n'auraient pas bénéficié des mêmes services.

Nous avons vu la fiscalité évoluer. La taxe pour l'enlèvement des ordures ménagères (TEOM), était directement payée par la C.C.J. Désormais, celle-ci est appliquée sur nos avis d'imposition. En compensation, la CAC reverse aux communes l'équivalent sous forme d'attribution de compensation. Votre conseil municipal s'est appliqué à répercuter cette somme intégralement par une baisse de la fiscalité. L'exercice s'est avéré très difficile. Si globalement, pour la commune le compte est exact, chaque contribuable peut payer quelques euros en plus ou en moins.

Nous avons signé une motion de soutien avec la ville de Châlons-en-Champagne. En effet, nous ne pouvons pas rester indifférents à la disparition des militaires de la place de Châlons. Nous serons tous impactés directement ou indirectement par ces évènements et ceux qui se profilent au travers du regroupement des régions et d'une éventuelle disparition de la Préfecture Régionale de notre département.

Enfin, nous le savons bien, les années à venir seront marquées par le plan d'économie de 50 milliards, une baisse drastique des financements de l'Etat, des dotations qui auront de graves conséquences sur nos territoires, nos communes et communautés.

Comment pérenniser nos investissements, préserver nos emplois, sans oublier le transfert continu des charges par l'Etat vers nos collectivités locales.

En un mot "comment faire plus avec moins". Là aussi, nous avons porté une motion avec l'association des Maires de France. Serons-nous entendus ?

Heureusement, notre commune n'est pas endettée, nous sommes mieux armés que d'autres pour faire face aux défis qui nous attendent.

Au cours de l'année 2015, nous réaliserons l'enfouissement du réseau électrique rue nationale depuis le chemin de la sente en direction d'Epernay. C'est un projet qui date de plusieurs années.

A court et moyen terme, nous devrons réaliser des travaux importants de confortement de l'église. Des dégradations importantes s'accentuent. Une étude est en cours, elle devra proposer des solutions et des financements,   sachant qu’étant classée monument historique, nous bénéficierons de subventions.

Notre mairie fera l'objet de réhabilitation. En priorité, nous devrons nous mettre aux normes en matière d'économie d'énergie et d'accès handicapé.

Nous allons adhérer à l'action "citoyens vigilants".

Enfin, il m'est désagréable de rappeler quelques incivilités (dégradations de panneaux, vols de plaques de maisons ou de rues… ). Je demeure persuadé que certains d'entre nous ont vu des personnes commettre des délits. Informer discrètement le Maire ne relève pas de la délation, c'est un acte de civisme et je vous promets  ma totale discrétion.

Je remercie le conseil municipal, les responsables d'associations, le personnel communal grâce à qui, il fait bon vivre à Jâlons.

Les adjoints, le conseil municipal et moi-même, vous souhaitons une bonne année, la paix et la santé, à toutes et tous, vos familles et ceux qui vous sont proches.

Pensons et agissons pour le bien commun.

 

 

Bernard Collard

le Mot du Maire 2016

À l'heure où j'écris ces lignes, l'heure est à l'émotion. Nous pensons aux victimes de ces abominables attentats qui ont ensanglanté notre pays, ainsi qu'à leur famille.

Le 11 novembre, 2 jours avant ce drame, je prononçais ces phrases : « tout ce qui fortifie l'inhumanité doit être dénoncé, faire semblant de ne pas savoir revient à capituler devant cette épidémie de haine qui gangrène notre pays, aux yeux de l'histoire souhaitons que les mêmes causes ne produisent pas les mêmes effets. » Je m'en sens presque coupable.

La misère intellectuelle est le creuset du fanatisme. Ces tyrans récupèrent « les plus fragiles » pour les entraîner dans ces gestes désespérés.

Les autorités préfectorales nous demandent de signaler toute personne soupçonnée de radicalisation ou qui ferait l'apologie du terrorisme. Je me tiens personnellement à votre disposition pour relayer le dispositif.

L’intercommunalité à l’heure de la grande région :

Le 12 octobre, le préfet de la marne a présenté sa proposition de nouvelle carte de l'intercommunalité pour notre département. Seulement 2 ans après la fusion, de la communauté de communes de Jâlons avec la communauté d'agglomération de Châlons, le préfet nous impose le regroupement avec l'agglomération de Reims et la communauté de communes de Vesles et coteaux de la montagne de Reims. L'exercice est difficile, mal ou pas préparé, nous ne connaissons pas les conséquences fiscales, sociales d'une telle fusion. Nous avons besoin de temps, de réflexion, pour réalise un tel regroupement dans de bonnes conditions.

Votre conseil municipal a voté à la majorité contre cette proposition.

Dans le contexte actuel, d'une grande région qui compte Strasbourg à l'est, Metz /Nancy au centre, et l'influence du bassin parisien à l'ouest, il est indispensable pour être plus fort de nous réunir avec Reims et Epernay pour peser dans le paysage social et économique.

J'adhère à l'idée de créer un pôle métropolitain au sein duquel nous aurons la possibilité de choisir les compétences essentielles au développement de nos territoires. Je pense à l'urbanisation, aux transports, à la formation, à l'économie. Nous devons le faire vite avec les élus les plus optimistes et porteurs de projets.

Les travaux :

L'enfouissement du réseau électrique, du chemin de la sente jusqu'à la sortie vers Epernay, est presque terminé dans de bonnes conditions, malgré les contraintes inévitables qu'ont pu subir les riverains. La réfection des trottoirs et des parkings sera réalisée début 2016.

Notre réseau d'eaux usées, créé en 1974, est en quelques endroits très défaillant (effondrement, infiltration d'eau de la nappe…). Des travaux importants seront réalisés en début d'année rue de la mairie, rue de Champigneul et rue nationale. Nous devons réglementer la circulation et le stationnement. Nous vous demandons d'être patients et compréhensifs. Les travaux seront entièrement pris en charge par la C.A .C. (Communauté de l’Agglomération de Châlons en Champagne)

La mairie :

Nous lançons un appel à projet avec concours d’architectes, avec pour objectif la mise aux normes et la réhabilitation de nos bâtiments communaux. Nous vous tiendrons informés de l'évolution de ce projet encore au stade de l'étude.

L'église :

Nous nous sommes rapprochés d'un bureau d'études spécialisé à qui nous demandons d'établir un programme d'intervention à court, moyen et long terme. C'est un gros projet qui ne se réalisera que grâce à des aides financières conséquentes. La particularité de notre église, entièrement classée monument historique, nous permet de compter sur ces aides.

 

Notre commune a adhéré au dispositif « Participation citoyenne et citoyens vigilants », un article dans les pages suivantes y est consacré.

 

Les adjoints, le conseil municipal et moi-même remercions les agents municipaux ainsi que toutes les personnes qui consacrent du temps pour animer nos associations et servent  l'intérêt des jâlonnais et le bien vivre à Jâlons.

Bonne et heureuse année à toutes, à tous, à vos familles et à ceux qui vous sont chers.

le Mot du Maire 2017

Mesdames, Messieurs,

Mes adjoints, les conseillers municipaux et moi-même vous souhaitons une très bonne année ainsi qu'à vos familles et à vos amis.

             

En ce début d'année 2017, votre conseil municipal fait l'objet de quelques modifications. Madame Dassonville, pour des raisons personnelles a souhaité quitter son poste de 1ère adjointe. Ainsi, votre conseil municipal a élu Monsieur Franck Mossak. Je les remercie tant pour le travail accompli que pour ce qui reste à faire durant les 3 années de notre mandat.

Le nouvel élargissement de notre communauté d'agglomération à la communauté de communes de la région de Mourmelon n'était pas attendu, et la majorité d'entre nous ne l'avons pas souhaité, considérant que les territoires de Mourmelon et de Suippes avaient un avenir commun. Cette fusion nous a été imposée. A nous d’œuvrer pour la réaliser dans notre intérêt collectif. Nous continuerons de travailler ensemble à un projet de territoire équilibré qui répondra à nos attentes.

L'année 2017 verra la réalisation de travaux d'aménagement de l'entrée du village. Lorsque nous arrivons d'Aulnay, une piste cyclable et piétonne permettra de rejoindre Jâlons sans emprunter la route départementale. Des aménagements seront mis en place afin de réduire la vitesse des véhicules qui abordent notre village dans des conditions dangereuses.

 

Les travaux de réhabilitation de notre mairie, qui concernent essentiellement l'accessibilité des personnes à mobilité réduite ainsi que l'isolation thermique, devraient débuter cet automne.

 

Le projet de consolidation de notre église, dossier qui évolue lentement, est entre les mains d'hommes de l'art. Compte-tenu de l'évolution rapide des dégradations, nous souhaitons une intervention prochaine, mais malheureusement, nous ne maîtrisons pas tous les éléments.

Les demandes de passeports ne sont plus établies dans notre mairie. Nous apprenons que le même sort va être réservé aux cartes nationales d'identité. Régulièrement, des dispositions administratives de ce genre nous sont imposées et nous avons le sentiment de ne pas être écoutés. Lorsque tout va mal, le citoyen ne va pas voir la région, le département ou l'intercommunalité. La commune doit rester le service de proximité où vous serez écoutés et servis.

 

 Le 7 mai 2017, jour d'élections nationales, nous inaugurerons une stèle au nom de l'Abbé Georges Carré résistant, arrêté et torturé par la gestapo.

                Je tiens à remercier chaleureusement toutes celles et tous ceux qui oeuvrent pour le bien  de nos habitants, associations, bénévoles, ainsi que nos collaborateurs.

Les mots du Maire

Le Mot du Maire 2018

Mesdames, Messieurs, Chers Amis,


Mes adjoints, le Conseil Municipal et moi-même, vous adressons nos voeux de santé, de bonheur
pour une belle et bonne année.


L’an dernier, j’évoquais avec vous les conséquences d’un nouvel agrandissement de notre Communauté
d’Agglomération, nous unissant avec la Communauté de Communes de Mourmelon-le-Grand. Cette fusion, bien qu’imposée par les services de la Préfecture, s’est réalisée dans d’excellentes conditions, au mieux des intérêts de nos 46 communes.
Les travaux :
L’aménagement de notre entrée de village venant d’Aulnay sur Marne est pratiquement terminé. Nous souhaitons sécuriser cette portion de route en incitant les véhicules à réduire leur vitesse, interdire tout dépassement, donner aux habitants du moulin la possibilité d’accéder aux services de notre village par la voie cyclable tout en embellissant le site. L’objectif est atteint. Malgré cela, les plantations sont régulièrement endommagées, nous constatons de profondes ornières dues aux passages de camions. Des poids lourds se permettent de stationner sur la piste cyclable.
Ces incivilités, ces actes de malveillance sont le fait de quelques malotrus que nous devons sanctionner sévèrement.
Les aménagements ont été réalisés par la collectivité avec l’aide de fonds nationaux et européens. Il s’agit de biens publics, la malveillance de quelques-uns est inacceptable. Il est du devoir de chacun de dénoncer les malfaiteurs.
Le projet restauration de notre « Mairie » est au stade demande d’autorisation de construire, nous pouvons espérer un début de travaux vers le mois d’avril.
La restauration de l’église avance plus lentement, les hommes de l’art se penchent sur le projet.
Rappelons pour la énième fois que les voitures en stationnement doivent laisser la possibilité aux piétons, landaus, fauteuils de circuler sur les trottoirs de la commune. Merci de respecter cette règle élémentaire du savoir vivre ensemble.
Notre gouvernement a décidé la suppression de la taxe d’habitation pour 80% d’entre nous. Bien sûr, il s’engage à compenser cette perte de fiscalité pour nos collectivités, mais pour combien d’années ? Cette mesure n’aura-t-elle pas pour effet une perte d’autonomie pour nos communes? Nous n’oublions pas la diminution de nos dotations d’Etat de 30% en 2016, 2017, proposée par le Ministre de l’Economie de l’époque.
Je remercie sincèrement nos agents qui, avec nous font face chaque jour aux nouvelles règles administratives
– suppression des désherbants chimiques – toujours plus de charges administratives.
Merci à toutes les personnes qui animent nos associations pour le mieux vivre à Jâlons.
Pensons et agissons pour le bien de tous.
BONNE ANNÉE
Bernard Collard